La marche à pied soigne le mal de dos chronique !

La marche à pied complémentaire à l'ostéopathie par Florian Gaubert Ostéopathe à Uchaud

La plupart des personnes qui souffrent de douleurs préfèrent opter pour le repos plutôt que pour une activité adaptée. Pourtant, force est de constater que bien souvent cette immobilité de choix n’est que très peu salvatrice, au contraire, elle apparait souvent comme étant à l’inverse délétère. 

Une étude à type de « méta-analyse d’essais contrôlés » parue dans le « Musculoskeletal Science ans Practice » en Avril 2018 a référencé neuf études réalisées entre 1980 et 2017 sur des patients lombalgiques chroniques. Elle s’est intéressée à l’incidence que la marche à pied pouvait avoir sur la douleur, l’incapacité, l’invalidité et la qualité de vie des patients souffrant de lombalgies chroniques. Elle a comparé les effets de la marche à pied à des interventions non pharmacologiques (toute prise en charge autre que la médecine allopathique proposant un traitement médicamenteux). 

Les données ont été analysées en fonction de la durée du suivi thérapeutique : 

– à court terme : moins de 3 mois
– à moyen terme : entre 3 et 12 mois
– à long terme : plus de 12 mois 

Les résultats mettent en exergue que la marche à pied diminue la douleur et l’invalidité en cas de lombalgie chronique, sur le court et le moyen terme. 

La marche à pied réalisée de manière adaptée, c’est à dire sur du plat, avec un bon chaussage (voir un précédent article à ce sujet) et à son rythme est largement accessible par tous. Facile à mettre en place et à réaliser, elle est bénéfique dans la prise en charge de la lombalgie chronique surtout lorsqu’elle est apparue il y a moins de 12 mois.

C’est pourquoi, je recommande la pratique de la marche à pied après avoir vu en consultation les patients qui souffrent de lombalgies chroniques. Elle aide à la récupération, favorise le retour de la confiance en soi et améliore la perception souvent biaisée des fragilités du corps lorsqu’une douleur est installée depuis longtemps. 

Dans ces objectifs là, la marche à pied est tout à fait complémentaire à la prise en charge ostéopathique. Elle aura aussi une action préventive et permettra d’espacer puis de diminuer progressivement l’ampleur des crises douloureuses. La marche à pied est également un moyen simple de lutter contre la sédentarité, qui rappelons le, est certainement l’un des plus gros facteurs de risque d’apparition de lombalgies dans le temps ! 

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à me contacter ! (formulaire de contact)

A bientôt ! 

Laisser un commentaire