L’importance du diaphragme en ostéopathie

L'importance du diaphragme en ostéopathie par Florian Gaubert ostéopathe à Uchaud

Les fonctions et rôles du diaphragme 

Le diaphragme est une membrane musculo-tendineuse qui sépare le thorax de l’abdomen. C’est le principal moteur de la ventilation respiratoire qui assure l’entrée d’air chargé en oxygène dans les poumons à l’inspiration et l’évacuation des déchets gazeux hors de l’organisme à l’expiration. C’est aussi le gardien de l’équilibre des pressions intra-thoraciques et intra-abdominales. Lors de sa contraction, le diaphragme réalise un pompage de toute la masse abdominale qu’il coiffe, ce qui entraîne un brassage du contenu intestinal et favorise aussi la fonction digestive. 

La symptomatologie d’une dysfonction diaphragmatique

Le diaphragme peut, comme n’importe quel autre muscle, se présenter dans un état d’hypertonie. Toute atteinte dysfonctionnelle du diaphragme peut avoir des conséquences à distance sur le corps : 

  • sensation d’oppression thoracique
  • sensation de souffle coupé
  • essoufflements à l’effort
  • hoquet récurrent
  • troubles digestifs divers : diarrhées, constipation, ballonnements, acidités gastriques et/ou reflux gastro-oesophagiens, etc …
  • douleurs thoraciques basses ou abdominales hautes
  • douleurs rachidiennes (cervicalgies, dorsalgies et lombalgies)
  • dysfonction du périnée qui travaille en synergie avec le diaphragme : dysfonctionnement sexuel, incontinence, douleurs pelviennes ou vaginales, etc … 

Sa prise en charge en ostéopathie :

L’ostéopathie visant à restaurer la mobilité des structures anatomiques du corps humain s’intéresse de près au diaphragme. En libérant les différentes insertions de ce muscles (dernières côtes, dorsales basses, lombaires hautes et moyennes, sternum) et en favorisant l’amplitude respiratoire, tant en inspiration qu’en expiration, l’ostéopathie agit sur le fonctionnement du diaphragme. 

Une étude s’est intéressée à l’intêret d’une technique diaphragmatique dans la prise en charge des patients lombalgiques chroniques. Deux groupes ont été formés, l’un avec application d’une réelle technique ostéopathique sur le diaphragme, l’autre avec une technique sham (fausse technique). Les résultats à 12 semaines d’intervalle montrent une diminution de la douleur chronique et de l’incapacité fonctionnelle lombaire statistique et clinique dans le premier groupe. Preuve que le travail du diaphragme a permis d’objectiver une amélioration des lombalgies chroniques.

La prévention et les conseils de votre ostéopathe

Chez de nombreux patients, il est intéressant de réaliser des exercices respiratoires quotidiens pour agir sur le diaphragme en amont de l’apparition d’une dysfonction, c’est le cas notamment des patients souffrants de stress chronique pouvant affecter le fonctionnement normal de l’organe. Différentes activités de relaxation sont alors préconisées :

  • la sophrologie
  • la méditation
  • la cohérence cardiaque
  • le yoga

Ces exercices pourront aussi être conseillés par votre ostéopathe après une consultation pour entretenir les corrections apportées par le traitement.

Il ne faut bien sur pas oublier l’activité physique avec les sports d’endurance notamment, qui sollicitent plus la respiration et contribuent donc à maintenir un fonctionnement normal du diaphragme. 

Pour tout question supplémentaire, n’hésitez pas à me contacter

Laisser un commentaire