L’ostéopathie en entreprise : une vision moderne de la santé au travail

La prise en charge ostéopathique en entreprise par Florian Gaubert ostéopathe à Uchaud dans le Gard

L’ostéopathie en entreprise est de plus en plus plébiscitée et de plus en plus de dirigeants font appel à cette thérapie manuelle pour prendre en charge leurs salariés et traiter ainsi les troubles musculo-squelettiques dits « TMS ».

Petit rappel sur l’ostéopathie :

L’ostéopathie est une thérapie manuelle qui s’intéresse à tous les grands systèmes du corps : orthopédique et locomoteur, digestif, génito-urinaire, neurologique, neuro-végétatif, ORL, pulmonaire et cardio-vasculaire. Elle traite les restrictions de mobilité des différentes structures anatomiques (tissus musculaires, ligamentaires, fascias, etc…) pouvant entraîner des dysfonctionnements des systèmes du corps chez le nourrisson, l’enfant et l’adulte (femmes enceintes, sénior, sportifs, musicien, etc..). 

Pourquoi l’ostéopathie en entreprise ?

Personne n’est épargné par ces troubles fonctionnels. La sédentarité, la réalisation de tâches répétitives, le port de charge, la position de travail, les postures pénibles et contraignantes et le stress professionnel sont autant de facteurs responsables de l’apparition de troubles musculo-squelettiques (TMS) qu’un suivi en ostéopathie permet de diagnostiquer, de prévenir et de traiter.

Les TMS représentent près de 80 % des maladies professionnelles en France ce qui en font la première cause d’invalidité au travail. Ces troubles se manifestent par des douleurs et des incapacités fonctionnelles (gênes dans le mouvement) qui peuvent entraîner à terme une incapacité au travail et dans la vie quotidienne. Ces TMS regroupent un ensemble de pathologies dont on peut citer en exemple :

  • les lombalgies, les dorsalgies, les cervicalgies …
  • les tendinopathies : atteinte de la coiffe des rotateurs, épicondylite, épitrochléïte, tendinite du poignet …
  • les névralgies : sciatique, cruralgie, névralgie cervico-brachiale, syndrôme canalaire (Carpien, Guyon) …
  • les atteintes vasculaires : syndrôme de Raynaud, migraines, céphalées, paresthésies des membres … 

Quels intêrets pour le dirigeant d’entreprise ?

En plus de traiter les TMS, la prise en charge de l’ostéopathie en entreprise permet : 

  • une responsabilisation individuelle des salariés, en dispensant des conseils sur la posture de travail, les efforts au quotidien et met un accent primordial sur la prévention de douleurs.
  • une diminution du nombre d’arrêt de travail des salariés. En effet, selon une étude l’intervention d’ostéopathes en entreprise diminue de plus de 20 % le taux d’absentéisme des employés. L’étude révèle aussi qu’environ 70 % des salariés traités ont estimé que le suivi ostéopathique leur avait permis d’éviter de poser au moins un arrêt de travail dans l’année. Des travaux de recherche publiés en 2019 par un cabinet d’économiste mandaté par le Registre des Ostéopathe de France évaluent à un gain pour les entreprises de 51 millions d’euros par an grâce au 6 % des patients qui consultent un ostéopathe en plus d’un médecin généraliste en cas de lombalgie ou de cervicalgie.
  • de favoriser une meilleure gestion du stress en agissant sur sa composante physique, et donc augmenter la productivité salariale.
  • une amélioration du bien-être au sein de l’entreprise en participant au bon climat social et à l’image positive de l’entreprise.
  • d’apporter une attention particulière au confort de vos salariés en inscrivant votre entreprise dans une démarche de qualité de vie au travail. 

Comment ? 

Ce type d’intervention peut se faire directement dans les locaux de l’entreprise : dans une salle de réunion, un bureau, une salle de repos … L’ostéopathe se déplace avec une table de pratique transportable et tout le matériel hygiènique nécessaire à la réalisation d’une consultation (drap d’examen, ordinateur portable, gel hydroalcoolique …).

Cette prise en charge facilite l’accès aux soins des salariés qui manquent souvent de temps et qui préfèrent parfois remettre à plus tard la prise en charge de leurs maux. Elle permet aussi l’optimisation du poste de travail si besoin et favorise la communication de conseils d’ergonomie pour le salarié. 

La consultation se déroule exactement comme au cabinet : elle dure environ 45 minutes, et comporte une anamnèse, un examen clinique, un examen ostéopathique et la phase de traitement. Les techniques sont indolores, adaptées et efficaces pour traiter le schéma dysfonctionnel retrouvé.
Après la consultation, le salarié peut immédiatement retourner à son poste de travail et reprendre une activité normale

Au vu des enjeux que représente la santé au travail, mais aussi de son impact sur la vie de l’entreprise, il est très intéressant d’inscrire la prise en charge ostéopathique dans une dynamique de prévention des douleurs au travail. 

Si cela vous intéresse pour votre entreprise ou pour toute autre question, n’hésitez pas à me contacter via le formulaire de contact. A bientôt !

Laisser un commentaire

Fermer le menu