Ostéopathie et canal lacrymal bouché chez le nourrisson

Préambule : qu’est-ce que le canal lacrymal ?

Le canal lacrymal (ou canal « lacrymonasal ») est un conduit osseux formé par différents os de la face : l’os lacrymal, l’os maxillaire et le cornet nasal inférieur. Ce conduit est tapissé par une membrane sur son trajet et il relie le coin interne de l’oeil à la cavité nasale. Le rôle du canal lacrymal est de permettre l’évacuation des larmes en direction de la cavité nasale.

Le canal lacrymal bouché chez le nourrisson

On parle de canal lacrymal bouché ou de dacryosténose, lorsque les sécrétions de l’œil ne s’écoulent pas normalement dans la cavité nasale. 

Cette obstruction peut être congénitale ou acquise, uni ou bilatérale, totale ou partielle au niveau des conduits lacrymaux. On considère qu’environs 20 % des nouveaux-nés présentent un canal lacrymal bouché et son évolution est souvent spontanée dans les premières semaines de vie !

Les symptômes sont les suivants : 

  • l’oeil qui coule avec larmoiements intermittents ou permanents
  • la paupière rosée et collée, surtout le matin au réveil
  • un possible gonflement du coin de l’oeil, pouvant apparaître jaunâtre
  • une possible rougeur de l’oeil, pouvant se compliquer en conjonctivite

Dans la majorité des cas, il n’y a pas de cause médicale à cette obstruction. On estime en effet qu’une malformation anatomique ou une pathologie entraînant l’obstruction du canal lacrymal touche seulement 1 % des nourrissons ! Toutefois, la complication principale étant l’infection, il est nécessaire et recommandé d’avoir l’avis du pédiatre afin de recourir au traitement médical le plus approprié le cas échéant (surveillance, antibiothérapie, chirurgie …).

La prise en charge en ostéopathie du canal lacrymal bouché chez le nourrisson

L’encombrement du canal lacrymal peut être d’origines multifactorielles. Dans la plupart des cas, le canal lacrymal bouché est consécutif à l’apparition de « tensions » localisées dans les régions ophtalmique et/ou nasale, crées lors de la grossesse, lors de l’accouchement ou lors des premières semaines de vie.

Par exemple, de fortes contractions associées à un travail long précédent l’accouchement peut favoriser une « compression » de la face, à l’origine des tensions responsables de l’encombrement du canal lacrymal.

Le but de l’ostéopathe, après avoir posé toutes les questions nécessaires et réalisé un diagnostic palpatoire précis, est alors de décomprimer la zone dysfonctionnelle pour désencombrer le canal lacrymal afin de soulager l’enfant. Les techniques utilisées sont adaptées, douces et non douloureuses pour le nourrisson.

La prise en charge en ostéopathie du canal lacrymal bouché peut tout à fait se coupler à un traitement médicamenteux prescrit par le pédiatre et potentialiser ainsi son efficacité

Conseils de votre ostéopathe en cas de canal lacrymal bouché chez votre nourrisson

  • consultez en première intention votre pédiatre ou médecin traitant afin d’avoir son avis médical
  • lavez les yeux de votre enfant au sérum physiologique et à l’aide de compresses stériles, de l’intérieur vers l’extérieur, surtout le matin au réveil et plusieurs fois par jour 
  • massez délicatement le coin intérieur de l’oeil avec votre petit doigt ou le bout de votre pouce  (préalablement bien lavé) jusqu’à dix fois par jour et ce, tous les jours. Le but est de masser en rond, en se déplaçant vers le bas, le long du nez et en exerçant une pression constante

Pour plus d’informations en lien avec cet article « Ostéopathie et canal lacrymal bouché chez le nourrisson », n’hésitez pas à me contacter !

Laisser un commentaire