Ostéopathie et préparation à l’accouchement

L’ostéopathie dans la préparation à l’accouchement par Florian Gaubert, ostéopathe à Uchaud dans le Gard

Préambule

Pendant la grossesse, le corps de la femme enceinte est soumis à des modifications de tout l’organisme afin de faire face au développement de l’embryon, puis du foetus. Ces modifications multivariées sollicitent énormément toutes les structures du corps.

L’accouchement demande lui aussi une mobilisation totale de la force et de l’énergie de la future maman à un moment où certaines parties anatomiques du corps ont été énormément sollicitées par neuf mois de grossesse. C’est en ce sens que la femme enceinte est accompagnée dès le deuxième trimestre dans sa préparation à l’accouchement par sa sage-femme, et c’est aussi ce qui explique que beaucoup de patientes consultent un ostéopathe pendant leur grossesse mais aussi juste avant leur accouchement. 

Consulter en ostéopathie dans le cadre de cette préparation, à l’approche de la date du terme, permet de repérer et donc de traiter les dysfonctions pouvant perturber l’accouchement et à agir ensuite pour diminuer les contraintes liées au passage du foetus dans le canal génito-pelvien

L’ostéopathie dans la préparation à l’accouchement

A l’approche de la date du terme, l’ostéopathie permet non seulement de mettre toutes les chances du côté de la future maman et de son enfant pour que l’accouchement se déroule sans accroc, mais aussi de prendre en charge des douleurs spécifiques liées à la fin de la grossesse : dorso-lombalgie, coccygodinie (douleur au coccyx), névralgie sciatique, névralgie crurale, syndrome du canal carpien, troubles digestifs fonctionnels, etc

Une consultation en ostéopathie périnatale est adaptée à chaque femme enceinte, en fonction de ses antécédents et du déroulement de sa grossesse. L’ostéopathe commence ainsi par réaliser une anamnèse de manière à avoir une vision détaillée de l’histoire de la future maman.

Ensuite, l’ostéopathe réalise un diagnostic palpatoire précis et global afin de cibler les régions du corps potentiellement sur-sollicitées et ayant réagi (spasme musculaire, perte d’élasticité ligamentaire, perte de mobilité articulaire …) par réflexe selon un processus de protection neurologique : on parle ainsi de régions dysfonctionnelles.

Il s’agit alors de traiter les dysfonctions retrouvées grâce à des techniques adaptées, douces, sans danger et sans douleurs pour la femme enceinte mais aussi pour son enfant, afin de redonner un équilibre global à l’ensemble du corps et ainsi le soulager.

D’autre part, certaines patientes consultent également avec pour objectif de déclencher de manière naturelle l’accouchement lorsque la date du terme est dépassée. Aucune étude n’a été publiée à ce jour à ce sujet, mais la pratique quotidienne montre que cela fonctionne pour certaines femmes. Le rôle de l’ostéopathe, dans ce cas là, est de stimuler certaines zones clefs du corps (bassin, coccyx, lombaires, région dorso-lombaire, diaphragme …) de la femme enceinte afin d’en favoriser leur mobilité et stimuler le déclenchement de l’accouchement.

Conseils de votre ostéopathe pour optimiser la préparation de votre accouchement

Voici une liste de quelques conseils, non exhaustive, pour vous aider à appréhender au mieux la fin de votre grossesse et votre accouchement : 

  • réalisez régulièrement des exercices respiratoires, comme la cohérence cardiaque, afin de détendre le diaphragme et les muscles travaillant en synergie avec lui (muscles du périnée notamment)
  • restez mobile (sauf contre-indications médicales) en marchant régulièrement, à votre rythme ou bien encore en pratiquant de l’aquagym prénatale
  • n’hésitez pas à masser quotidiennement votre périnée afin d’en augmenter sa souplesse
  • réalisez quotidiennement des exercices de mobilisation et de relâchement des tissus mous de votre bassin (muscles, ligaments), et donc par extension de votre dos, sur un ballon de grossesse par exemple
  • n’hésitez pas à enrichir votre « boîte à outils » ! De nombreuses possibilités s’offrent à vous, et nous pouvons citer par exemple : le yoga prénatal, l’hypnose prénatale, l’acupuncture, la sophrologie, l’EMDR, etc … ! 

Pour plus d’informations en lien avec cet article « L’ostéopathie dans la préparation à l’accouchement », n’hésitez pas à me contacter !

Laisser un commentaire