L’ostéopathie pour traiter la pubalgie

Cet article a pour but de montrer que l’ostéopathie est efficace pour traiter la pubalgie et d’exposer la pratique de l’ostéopathe pour soigner un patient consultant pour ce motif.

Définition : Qu’est ce que la pubalgie ?  

La pubalgie désigne une douleur du pubis et de sa région anatomique. Il n’existe pas qu’une seule lésion constituant la pubalgie, mais plusieurs atteintes possibles des tissus environnants le pubis, dont les adducteurs, mais aussi l’articulation de la symphyse pubienne, ou bien encore l’insertion basse des muscles abdominaux. La pubalgie touche principalement le sportif régulier et plus particulièrement le footballeur, le rugbyman et le coureur de fond. 

Les facteurs de risque : 

Ils sont nombreux, intrinsèques ou extrinsèques

  • suite de gestes agressifs pour la région pubienne : frappe du footballeur par exemple
  • pratique d’un sport à appui unipodal important : handball, tennis, football, etc …
  • suite à des changements de direction rapide répétés : rugby, football, handball, etc …
  • suite à un déficit de mobilité de l’articulation coxo-fémorale (hanche) compensée par une hyper-mobilité de la symphyse pubienne
  • un déséquilibre péri-pelvien entraînant une hypo-extensibilité des membres inférieurs délétères pour la symphyse pubienne : sport de mêlée notamment
  • un déséquilibre de la musculature entre les abdominaux et les adducteurs, appelé déséquilibre péri-pubien, favorisant une instabilité fonctionnelle de la symphyse pubienne.
    Ce déséquilibre varie selon le sport :  

    -> au football, de nombreux auteurs incriminent un déséquilibre entre des adducteurs forts et rétractés et une paroi abdominale faible
    -> au rugby, le déséquilibre est inversé et s’exprime principalement par une faiblesse des muscles adducteurs et une raideur des muscles abdominaux
  • des antécédents médicaux du bassin entraînants une hyper-mobilité de la symphyse pubienne : traumatologie, chirurgie
  • suite d’une grossesse et d’un accouchement

Les signes cliniques de la pubalgie : 

La douleur se caractérise par une douleur dans le pli de l’aine et / ou à la face interne de la cuisse. La plupart du temps, elle touche une insertion tendineuse de la branche pubienne de l’os iliaque (os constituant le complexe du bassin) et peut diffuser le long du muscle concerné. 

Elle s’installe généralement de manière progressive, d’abord pendant l’effort, de plus en plus intensément, puis, peut également être présente après l’effort, notamment à la marche prolongée lorsqu’elle n’est pas prise en charge rapidement.

Les différents traitements pour traiter la pubalgie : 

C’est bien souvent un traitement multidisciplinaire qui fonctionne le mieux pour soigner la pubalgie.

  • l’arrêt du sport entraînant la pubalgie, d’une durée variables selon les sources
  • la réeducation en kinésithérapie, elle a plusieurs rôle :

    -> de gagner ou d’entretenir de la souplesse
    -> de réduire les déséquilibres musculaires agoniste/antagoniste
    -> d’optimiser le contrôle proprioceptif
    -> de corriger les troubles posturaux
    -> de corriger des gestes ou techniques pathogènes
  • le traitement médicamenteux par anti-inflammatoires non stéroïdiens
  • le traitement chirurgical qui interviendra uniquement suite à l’échec du traitement médical et kinésithérapique bien conduit ou chez le sportif de haut niveau, pour qui le retour au haut niveau doit se faire le plus rapidement possible
  • la podologie / posturologie : la correction des éventuelles anomalies de la statique est également importante, nécessitant parfois le port de semelles adaptées
  • l’ostéopathie : voir ci dessous

L’ostéopathie pour traiter la pubalgie

L’ostéopathe réalise un interrogatoire, un examen clinique en lien avec le motif de consultation puis un bilan global pour établir son diagnostic ostéopathique. Le but sera ensuite de travailler sur des causes mécaniques et posturales pouvant entretenir la pubalgie : dysfonctions de la région lombo-pelvienne, restriction de mobilité de hanche, genoux, pied et chevilles, travail des éventuelles cicatrices abdominales, travail viscéral des organes abdominaux, du petit bassin et du plancher pelvien. 

Le rôle de l’ostéopathe en tant que professionnel de la santé de première intention, est aussi de réorienter le patient vers une prise en charge pluri-disciplinaire. Par exemple, il peut être nécessaire de réorienter le patient vers son médecin traitant lorsqu’il y a suspiçion de pathologie sous-jacente, ou bien si une inflammation trop importante nécessite une prise en charge médicamenteuse. Il est souvent intéressant de combiner au traitement ostéopathique une prise en charge en kinésithérapie complémentaire. D’autre part, dans certains cas, les semelles orthopédiques réalisées par un podologue peuvent grandement contribuer à améliorer les bénéfices de la consultation ostéopathique.

Il est également important de consulter votre ostéopathe en préventif, de manière à réaliser un bilan et un traitement des dysfonctions retrouvées pouvant favoriser l’apparition de symptômes lors de la pratique sportive. C’est pour cette raison que les sportifs de haut niveau sont régulièrement suivis en ostéopathie.

Pour toute question supplémentaire sur cet article « L’ostéopathie pour traiter la pubalgie« , n’hésitez pas à me contacter !

Cet article a 1 commentaire

  1. Quentin

    Très intéressant, merci !
    Merci également pour la consultation de cette semaine, au top comme à chaque fois !

Laisser un commentaire