La prise en charge des acouphènes en ostéopathie

La prise en charge des acouphènes par Florian Gaubert, Ostéopathe à Uchaud dans le Gard

Définition :

L’acouphène est une sensation auditive anormale et parasite, de bourdonnements ou de sifflements qui n’a pas son origine dans un son extérieur. On estime que 10 à 20 % des personnes en France souffrent d’acouphènes. 

Ils sont de durée variable, occasionnels, intermittents ou continus. Les acouphènes peuvent être localisés dans une oreille, dans les deux, ou peuvent raisonner dans la tête. Il peuvent survenir à un moment précis de la journée, et disparaître comme ils sont apparus. 

Les causes des acouphènes :

Ils résultent d’un dysfonctionnement du système nerveux auditif et sont un symptôme dont les causes peuvent être nombreuses :

  • traumatisme acoustique (musique forte répétée, concerts, avion, etc …)
  • atteinte du nerf auditif ou de l’oreille interne causée par la prise de médicaments à long terme
  • troubles de circulations cardiaques (acouphènes de type pulsatiles)
  • maladie de Manière
  • tumeur dans l’oreille interne
  • otospongiose
  • dysfonctionnement de la mâchoire
  • troubles dentaires
  • obstruction du canal auditif par un bouchon de cérumen
  • traumatisme crânien
  • entorse cervicale
  • dysfonctionnement mécanique de la sphère cervico-crânienne
  • stress

Les acouphènes peuvent aussi être idiopathiques, c’est à dire sans cause identifiée. 

Prise en charge médicale des acouphènes :  

Il est primordial de faire le point avec le médecin généraliste et / ou le médecin ORL, afin d’avoir un avis médical et éventuellement de bénéficier d’examens pour déterminer l’origine des acouphènes. Plus le symptôme est pris en charge tôt, plus le traitement a de chance d’être efficace. Il existe autant de traitements qu’il y a de causes possibles aux acouphènes. 

Lorsque la cause n’est pas organique, c’est à dire pathologique (tumeur, Ménière, otospongiose, troubles vasculaires, etc…), alors l’ostéopathie est indiquée dans la prise en charge des acouphènes.

La prise en charge ostéopathique des acouphènes :

Des études ont étudié la prise en charge de l’ostéopathie contre les acouphènes et ont montré que cette thérapie manuelle est efficace lorsqu’elle est indiquée. Le premier travail de l’ostéopathe peut être de réorienter le patient vers son médecin traitant lorsqu’un bilan n’a pas été réalisé au préalable. 

Ensuite, l’ostéopathe cherche à déterminer les facteurs mécaniques pouvant être à l’origine des acouphènes en réalisant une anamnèse complète et minutieuse, puis un examen clinique et ostéopathique

Le praticien établi le schéma dysfonctionnel du patient. Bien souvent, des dysfonctions cervicales sont à l’origine de troubles de l’oreille interne. Par exemple, des spasmes des muscles de la base du crâne peuvent comprimer les paquets vasculo-nerveux se dirigants dans le crâne (nerfs, artères et veines), pouvant expliquer les acouphènes, mais aussi souvent des vertiges et maux de tête, parfois associés. 

Une fois le diagnostic ostéopathique posé, l’ostéopathe traite le schéma dysfonctionnel pouvant être à l’origine des acouphènes par des techniques précises : elles peuvent être à visée de relâchement musculaire, de corrections articulaires et capsulo-ligamentaires, de relâchement de la gaine viscérale du cou, de techniques sur les fascias crâniens, etc … 

L’ostéopathie, par son action non invasive, devient un traitement fortement recommandé pour la plupart des acouphènes, mais il ne faut pas perdre de vue que la prise en charge de l’acouphène est très complexe. Il faudra parfois établir un plan de traitement sur deux voire trois consultations. 

Dans la plupart des cas, une approche pluridisciplinaire est judicieuse. D’autres thérapeutiques peuvent compléter le traitement en ostéopathie : hypnose, sophrologie, méditation, acupuncture, kinésithérapie, thérapie acoustique, thérapie cognitive et comportementale, etc …

Les conseils de votre ostéopathe :

  • éviter l’exposition aux sons forts et protéger son oreille de tout bruit au delà de 80 dB (sèche cheveux en marche)
  • mettre régulièrement au repos son oreille
  • éviter le silence total, pouvant exacerber les acouphènes
  • pratiquer la détente corporelle
  • éviter l’alcool et les boissons excitantes, qui peuvent exacerber les acouphènes
  • pratiquer un activité physique adaptée et régulière

Pour toute question supplémentaire, n’hésitez pas à me contacter !  

Laisser un commentaire