L’ostéopathie : une réelle aide pour les troubles de l’allaitement chez le nourrisson !

Les bénéfice de l'ostéopathie dans l'allaitement du nourrisson, Florian Gaubert Ostéopathe à Uchaud dans le Gard

L’Organisation Mondiale de la Santé recommande l’allaitement au sein du nourrisson les six premiers mois de sa vie. En réalité, peu de mères atteignent cet objectif en raison de troubles biomécaniques divers qui ont bien souvent lieu au cours du premier mois. 

Une étude parue en 2017 s’est intéressée à l’évaluation de l’efficacité d’un traitement ostéopathique sur les troubles de l’allaitement. 

Quatre vingt dix sept binômes « mère – enfant » ont participé à cette étude. Cet échantillon a été divisé en deux groupes : 

un groupe de bébés traité par l’ostéopathie (49 binômes).
un groupe contrôle de bébés recevant un traitement ostéopathique simulé (48 binômes).

Trois outils ont été utilisés pour évaluer les résultats : 

-1- l’outil LATCH, un questionnaire évaluant :

-> la capacité du nourrisson à prendre le mamelon,
-> l’efficacité d’aspiration du bébé,
-> l’état du mamelon à la fin de la tétée,
-> le confort du sein pendant l’alimentation
-> le positionnement du bébé lors de la lactation

-2- l’évaluation de la douleur du sein à différents délais après la lactation.
-3- la collecte une semaine après des différents ressentis des mères sur l’intervention ostéopathique dans le groupe traité et simulé.

Les résultats ont montré :

– qu’il existe une différence statistique entre les deux groupes (traité et contrôle), avec une amélioration des scores évalués dans le groupe traité, non objectivés dans le groupe contrôle.
– une diminution significative de la douleur du mamelon dans le groupe traité.
– une différence significative dans la collecte des avis des mères une semaine après le taitement ostéoapthique : les mères ont rapporté une meilleure capacité du nourrisson à se nourrir au sein dans le groupe traité, non rapportée dans le groupe contrôle.
– une meilleure qualité de sommeil et un apaisement net des nourrissons qui ont été traités en ostéopathie.

Cette étude prouve que l’ostéopathie a toute sa place dans la prise en charge des troubles de l’allaitement dans les premiers mois de vie d’un nourrisson. Au delà de cet aspect curatif, l’ostéopathie a aussi un rôle préventif pour favoriser l’allaitement, mais pas que, puisque l’étude montre des résultats bénéfiques sur des critères qu’elle ne cherchaient pourtant pas à évaluer : la qualité du sommeil du bébé et son état de nervosité. 

L’ostéopathie, par sa prise en charge indolore, non médicamenteuse et efficace apporte une réelle aide pour favoriser l’allaitement au sein et traiter les troubles de succion du nourrisson. 

Laisser un commentaire