Que faire après une consultation ostéopathique ?

Vous sortez d’une consultation en ostéopathie, et vous commencez à ressentir des effets secondaires (fatigue, courbatures, mal de tête, etc …) ?

Rassurez-vous, tout est normal ! N’hésitez pas à consulter cet article expliquant de manière détaillée les raisons de cet effet rebond.

Vous trouverez ici quelques conseils pour vous aider dans cette phase transitoire normale :

  • la première chose à faire, c’est de vous reposer pour favoriser la guérison. C’est en dormant qu’on guérit le plus vite !
  • contrairement à ce qu’on pense, les jours suivants une consultation, il faut bouger ! Cela doit se faire de manière adaptée : je conseille de marcher sur du plat, tranquillement et progressivement. Si vous restez immobile, le mouvement sera interprété comme néfaste et ensuite, à chaque geste, le cerveau déclenchera une alarme qui se traduira par une douleur. Il faut donc entretenir le mouvement pour favoriser les bénéfices de la séance, en évitant toute sur-sollicitation du corps.
  • bien s’hydrater : l’eau par son action de drainage va diminuer l’inflammation et son action « nourricière » va préserver les tissus du corps !
  • appliquer du froid sur la zone enflammée (un pack de congélation fait très bien l’affaire, attention à bien l’enrouler autour d’un linge pour éviter la brûlure au contact de la peau). Le froid aura une action anti-inflammatoire et anesthésiant la douleur. L’action répétitive est très intéressante, c’est pourquoi je conseille souvent d’appliquer du froid pendant 30 secondes toutes les 10 minutes durant 1 heure.
  • prendre de l’arnica en granules pour réduire les oedèmes : 3 granules toutes les heures au début et 3 granules 3 fois par jour ensuite.
  • appliquer de l’huile essentielle de menthe poivrée ou de gaulthérie (sans masser, à mélanger dans une crème à base neutre pour éviter la brûlure) sur la zone enflammée et laisser agir. Ces deux huiles essentielles ont des propriétés anti-inflammatoire et antalgique très efficaces. Attention, l’huile essentielle est contre-indiquée chez les femmes enceintes et les personnes épileptiques !
  • prendre du curcuma pour optimiser l’inflammation et la rendre plus efficace, donc moins intempestive.

Cette liste de conseils n’est pas exhaustive et il peut exister des contre-indications relatives en fonction des cas. N’hésitez pas à joindre votre praticien de santé pour en discuter avec lui si vous avez des questions.

Cet article a 1 commentaire

  1. Quentin

    Toujours interessant, comme d’habitude ! Merci pour cette consultation aujourd’hui très efficace.

Laisser un commentaire